AGIR CONTRE LE STRESS …

 

Le stress est la réponse de l’organisme face à une situation à laquelle il doit s’adapter. Il peut être causé à la fois par des situations positives ou négatives.

 

QU’EST-CE QUE LE BON STRESS ?

Le bon stress, ou encore le stress positif, est également connu sous le terme « eustress », est un type de stress léger que les gens expérimentent régulièrement. Il se manifeste que sur une courte période, cela permet au corps de bien gérer la situation donnée sans s’affaiblir.

Le bon stress se produit au cours des événements et des moments où l’on a besoin d’un degré de motivation supplémentaire pour arriver à bout de certains objectifs : remporter une compétition, affronter un danger, réaliser un projet important, réussir un examen,…

Il est de loin différent du mauvais stress qui ne procure pas un sentiment de bien-être.

 

QU’EST-CE QUE LE MAUVAIS STRESS ?

Le mauvais stress peut également être qualifié de ‘‘destress’’.

Il est caractérisé par sa chronicité ou sa capacité à nuire à votre bien-être quotidien, et à vous empêcher de réaliser les tâches que vous devez entreprendre.

Ce type de stress, s’il n’est pas géré, peut être extrêmement nuisible pour votre santé : le système immunitaire du corps peut être affecté, ce qui peut augmenter les risques de maladies diverses. Le système digestif et le système reproducteur peuvent être touchés.

Les recherches scientifiques lient également le mauvais stress à des maladies comme la dépression, la prise de poids, les maladies cardiaques, et la perte de mémoire.

C’est cette forme de stress qui est la plus fréquente dans notre société.

 

CONSÉQUENCES DU STRESS SUR LA SANTÉ :

– Symptômes physiques : tensions musculaires, problèmes digestifs, perte d’appétit, boulimie, sommeil de mauvaise qualité, fatigue persistante, maux de tête récurrents, système immunitaire défaillant…

– Symptômes émotionnels : agitation, irritation, anxiété, inquiétude,  tristesse, mélancolie, difficultés de concentration,  perte de confiance en soi, perte d’estime de soi…

Symptômes comportementaux : absentéisme dans le travail, tendance à l’isolement, perception négative de la réalité, évitement de situations exigeantes, abus de télévision, consommation accrue de tabac, caféine, sucre, chocolat, alcool, drogues…